Tours Tango

5e Tours'n Tango festival

DJ

Jens-Ingo (BE)

Vendredi soir au 37e Parallèle

 

 

Basé à Bruxelles, Jens-Ingo sillonne l’Europe depuis des années, invité à musicaliser les milongas et les plus importants marathons, ainsi que différents événements tango. Son intérêt pour les problèmes que soulève la programmation repose sur une grande connaissance du tango dans toutes ses dimensions culturelles et techniques.

Sara D’Ajello - Sulle Rive del Tango (IT)

Dimanche soir au 37e Parallèle

 

 

Une sélection radicale et passionnante puisant dans tout ce qu’il peut y avoir autour du tango, tel est le projet musical « Sulle rive del Tango », qui naît à Naples en 2003 et continue de proposer, entre Naples, Milan, Barcelone et Berlin, son tango imaginaire. Sara cherche le tango qui se cache dans les différents styles de musiques pour créer un paysage propice à la danse et se laisse inspirer en gardant un regard vers la piste.

 

Jusqu’ici Sulle rive del Tango a édité quatre disques, qui sont des compilations de musiques non traditionnelles pour la danse.

Carolina Udoviko (AR)

Dimanche soir au 37e Parallèle

 

 

Initiée au tango à Buenos Aires par les plus grands professeurs et danseurs, Carolina Udoviko l’enseigne depuis plus de dix ans, dont plusieurs années au sein de l’association Tours Tango. En tant que DJ, Carolina Udoviko capte l’énergie qui se dégage de la piste de danse et module ses tandas afin d’offrir ses meilleures vibrations aux danseurs.

Marc Tommasi (AR)

Samedi soir au 37e Parallèle

 

 

Danseur depuis 1991, DJ de tango depuis 1996, a vécu 3 ans à Buenos Aires de 2005 à 2007, parle argentin. A animé plus de 200 milongas de par le monde.

 

Mon style est fortement influencé par la milonga de Buenos Aires où l’énergie et la variété s’associent à la poésie tanguera pour créer un bain émotionnel dans lequel chacun peut se fondre. Mes inspirations sont Mario Orlando et Horacio Godoy par leur précision et leur éclectisme.

Phil (FR)

Vendredi et dimanche soir au 37 e Parallèle

 

 

 

 

 « J’écoute la musique, j’entends la musique, je ferme les yeux,... J’aimerais qu’elle vous rentre dans la peau, [...] que votre être soit tendu, que votre souffle soit suspendu et que, pour oublier, vous vous mettiez à danser, à tourner, au son de la musique. »

Woodleg (IT)

Vendredi et samedi soir au 37 e Parallèle

 

 

DJ Woodleg, est le co-fondateur du projet napolitain Sulle Rive del Tango qui compte à son actif quatre compilations de néo-tango. DJ éclectique, fort d’un répertoire musical exceptionnel, il a soin d’adapter sa prestation à l’énergie des danseurs. Il intervient dans un grand nombre de milongas, festivals et marathons de tango dans différentes villes européennes. Sa proposition musicale novatrice est une invitation au voyage. Il alterne classiques du tango, orchestres contemporains et worldbeat en passant par l’électronique. Une fusion inspirée et riche en émotions.

Malika Bennis (FR)

Vendredi soir à la guinguette

 

 

“Le tango je l’écoutais avant de le danser... C’est pour moi une évidence et un immense plaisir de rendre hommage à cette belle musique riche, variée, chargée d’histoire, en la transmettant le temps d’une milonga, au coeur et au corps des danseurs”.

Dj parisienne, Malika musicalise régulièrement dans de célèbres milongas : Le Chantier, le Parloir, El Colectivo, La Tanguedia, etc...

Raffaella (IT)

Vendredi et samedi soir au 37 e Parallèle

 

 

De la danse à la scène, de la piste aux platines, le parcours artistique de Raffaella nourrit son travail de Dj NeoTango. Dans une ample variation de styles, de la revisitation moderne des classiques, en passant par des rythmes plus originaux, Raffaella crée des atmosphères diversifiées, intenses et atypiques.

Pour dans le tango... Pour danser chacun son tango...

Bob Rikkar

Lundi après-midi à la salle Paul Bert

 

Pour ce Dj Breton, « Rythme et Danse » sont indissociables dans la pratique du Tango. Lents ou rapides, les rythmes peuvent être entrecoupés de nuances suaves ou mélancoliques donnant à la danse du « Tango » la passion qui le caractérise. Aussi, cette perception s’applique particulièrement à la période de l’Age d’Or (Années 1940 à 1955) ; période intéressante à mon sens par les larges possibilités offertes par les compositeurs de l’époque entre les tangos agressifs (Juan d’Arienzo, Rodolfo Biagi, Donato Racciati, …) et les tangos mélodiques (Pedro Laurenz, Alfredo De Angelis, Osvaldo Pugliese, …). Les tangos proposés très souvent instrumentaux sont parfois chantés. Le recours à la voix, offre une autre dimension à l’expression du tango. Quelques orchestres contemporains font aussi partis de cette programmation pour leur qualité musicale et leurs interprétations plus sophistiquées de morceaux très célèbres. « Rythme et Passion » qu’il s’agisse de tango, de valse ou de milonga, sont toujours très présents dans cette programmation, donnant à la milonga une couleur à la fois « festive et intimiste ».